Le président Sall invite les enseignants à reprendre les cours

  • Source: : APS | Le 20 mars, 2018 à 02:03:31 | Lu 1853 fois | 2 Commentaires
content_image

Le président Sall invite les enseignants à reprendre les cours

Le chef de l’Etat Macky Sall a invité les enseignants à reprendre les cours, en vue de préserver "le leadership international de l’école sénégalaise et des structures universitaires nationales", rapporte lundi le communiqué du Conseil des ministres. 

Macky Sall, présidant la réunion hebdomadaire du gouvernement, a invité "les enseignants à reprendre les cours, afin de préserver la qualité de la formation et des diplômes ainsi que le leadership international de l’école sénégalaise et des structures universitaires nationales". 

A cette occasion, il a demandé "à tous les acteurs du secteur de l’éducation de cultiver en permanence le dialogue, le sens des responsabilités en tenant compte des importants efforts consentis par le gouvernement". 

Dans ce cadre, il a salué, selon le communiqué du Conseil des ministres, "les accords conclus, sous l’égide du Premier Ministre, entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants notamment du supérieur", concernant la question de la retraite de ces derniers. 

Il a rappelé, selon la même source, son attachement au "respect scrupuleux des engagements à matérialiser, dans les meilleurs délais, selon le calendrier d’exécution fixé".

Le gouvernement a entamé des négociations avec les syndicats d’enseignants au sujet de leurs revendications, mais ces discussions ont achoppé vendredi dernier sur la question de l’indemnité de logement.
 
Selon le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, le gouvernement a proposé 75 mille francs CFA mensuels par enseignant, un montant qu’il ne compte pas dépasser, au grand dam des enseignants qui en réclament plus. 
 
Le Premier ministre a proposé, aux plateformes des organisations syndicales des enseignants, la mise en place d’un dispositif de monitoring stratégique en vue de "liquider toutes les questions en suspens". 
 
Mahammed Boun Abdallah Dionne a demandé une pause d’un mois pour apporter des réponses aux questions relevant des points de divergence avec les plateformes des syndicats.

Les revendications des syndicats d’enseignants "vont au-delà de l’indemnité de logement qui n’en est pas le point le plus important", si l’on en croit le coordonnateur de l’Inter-cadre des enseignants Gouna Niang.
 
Selon M. Niang, "le principal souci des enseignants est de voir un rééquilibrage du système de rémunération des fonctionnaires". 
 
"Il faut que ce système soit fait sur la base du niveau des concernés qui, la plupart du temps, à diplôme égal, sont moins traités que d’autres corps de fonctionnaires de l’Etat", a-t-il dit samedi à Louga, à l’issue d’une marche nationale organisée par l’Inter-cadre pour le respect par l’Etat des accords conclus en 2012 avec les enseignants.


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme La Vérité En Mars, 2018 (10:42 AM) 0 FansN°: 1
Cher président,

je suis désolé de constater que ceux qui vous informent ne vous disent pas las vérité. J'en veux pour preuve, l'intervention de notre ministre, Serigne Mbaye Thiam. Il déclare que votre gouvernement a mis 75000 francs sur la table par enseignant. C'est faux. Ce qu'il ne dit pas est qu'ils n'ont mis que 15 mille francs. Voilà une manière de communiquer qui frustre les enseignants. Car, au-delà du communiqué, le ministre cherche à discréditer les braves enseignants devant l'opinion publique nationale, mais en vain.

Cher président, si vraiment votre PSE en est un, il faut qu'il prenne en charge les problèmes du secteur éducatif et de ses acteurs. Nous, les enseignants, nous demandons l'équité dans le traitement salarial de tous vos fonctionnaires. Départissez-vous des fausses informations qui vous parviennent et allez à la source. Pour cela, appelez les enseignants et écoutez-les.
Khatior-bi En Mars, 2018 (11:03 AM) 0 FansN°: 2
Il faut les payer et respecter les avancees syndicales. Mais quand ils vont fauter il faudra les casser.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com