La légalité de l’attribution des licences de fournisseurs d’accès à internet contestée

  • Source: : Apanews | Le 03 avril, 2018 à 14:04:38 | Lu 3455 fois | 6 Commentaires
content_image

La légalité de l’attribution des licences de fournisseurs d’accès à internet contestée

L’Association sénégalaise des utilisateurs des TIC (ASUTIC), dans une note reçue à APA, conteste la légalité de l’attribution des licences de fournisseurs d’accès à internet (FAI) dont le lancement des activités commerciales a eu lieu le 27 mars dernier.

Selon l’ASUTIC, « l’appel d’offres qui a abouti à l’attribution des licences FAI, s’est déroulé en violation des droits communautaires CEDEAO et UEMOA ».

D’abord, cette association estime que la limitation à trois (Arc Informatique, Waw Sas et Africa Access) du nombre de licences FAI attribuées n’est pas conforme aux dispositions de l’article 8 alinéa 3 de la Directive nº 2/2006/CM/UEMOA et de l’article 14 alinéa 2c ­de l’Acte Additionnel CEDEAO A/SA 3/01/07 relatif à l’harmonisation du régime applicable aux opérateurs de réseaux et fournisseurs de services.

Selon cette disposition ­­«lorsqu’un Etat membre a l’intention de limiter le nombre de licences individuelles octroyées, il publie sa décision de limiter le nombre de licences individuelles et la motive­».

En outre, l’article 9, alinéa 1­ de l’Acte Additionnel susnommé indique que les Etats membres veillent à ne pas imposer d’obstacles non conformes à la règlementation concernant le nombre d’opérateurs ou de fournisseurs de services sur le marché des TIC­.

En plus de cela, l’ASUTIC cite l’article 14 alinéa 3­ du même Acte Additionnel qui énonce que les Etats membres octroient les licences individuelles sur la base de critères de sélection objectifs, non discriminatoires, transparents, proportionnés et détaillés.

Selon toujours l’ASUTIC, les décrets n°2017-322,­ n°2017-323, n°2017-324, du 20 février 2017, portant approbation des conventions de concession des FAI, et de leurs cahiers de charges, pris à la suite d’un appel d’offres illégal, sont eux aussi illégaux.

Cette association dénonce également l’interdiction faite aux nouveaux FAI d’offrir aux Sénégalais des services de type triple play à savoir­: Internet haut débit, Téléphonie et Télévision.

« En sus de cela, cette disposition servira de base légale pour mettre dans leurs conditions de ventes devant être proposées par ces FAI, des clauses leur permettant de bloquer l’accès aux applications de téléphonie par internet tels que­: WhatsApp, Viber, Messenger, Skype, etc. », fustige l’ASUTIC pour qui rien ne justifie ni légalement, ni économiquement, la restriction du champ d’activité des FAI.


Auteur: Apanews - Apanews

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (4)


Anonyme En Avril, 2018 (14:59 PM) 0 FansN°: 1
L'état du se?négal se sucre sur les appels téléphoniques entrants. voilà pourquoi il n'en veut pas sur internet puisque ils sont gratuits. Et les 15 députés des sénégalais de l'extérieur ,ils attendent quoi?
Alla En Avril, 2018 (15:05 PM) 0 FansN°: 2
Moi je paye 8500F cfa /mois pour mon triple play :télé ,téléphone ,Internet
Etatfort En Avril, 2018 (23:26 PM) 0 FansN°: 3
L'état doit gérer tout ça et ne doit pas laisser aux mains de mafieux comme Luc nicolai
Anonyme En Avril, 2018 (08:45 AM) 0 FansN°: 4
Séné web vous êtes quoi des informateurs ? Ou des devulgateurs ? Tous se que se vous informer sur le Senegal c est négatif on dirait que quelqu un vous paye pour laver le cerveau des gens.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com