Sédhiou ouvre sa première boutique des droits humains

  • Source: : Seneweb.com | Le 22 mars, 2018 à 21:03:19 | Lu 2088 fois | 1 Commentaires
content_image

Sédhiou ouvre sa première boutique des droits humains

Les premiers chiffres portant sur les violences faites aux femmes qui ressortent de l'action éducative en milieu ouvert (Aemo) de l'association le Gabou, de la Rencontre africaine pour les droits de l'homme (Raddho) sont alarmants. C'est dans l'optique d'endiguer le mal, qu'une boutique des droits a été ouverte à Sédhiou par le Projet d'appui à la stratégie nationale pour l'équité et l'égalité de genre (Pasneeg).

Pour les besoins de son fonctionnement, l'antenne régionale de la Raddho a initié deux jours de formations à l'intention des leaders d'opinion, relais communautaires pour en faire des para-juristes dans leur communauté. Outillés en droit, ils devront jouer un rôle de prévention dans la lutte contre les violences faites au genre, contre l'atteinte des droits des personnes et contre les mariages et grossesses précoces.

Selon François Daour Guèye, expert genre du Pasneeg, cette boutique des droits, à la tête de laquelle se trouve une juriste, aura pour principales missions de conseiller ceux dont les droits ont été bafoués, de les orienter vers des structures appropriées ou de les encadrer au besoin.

Entre autres missions, poursuit-il, la boutique des droits fera un accompagnement juridique et psycho-social à travers les organes spécialisés. Mais elle, pourra aussi, servir de lieux d'hébergement et aidera à la réinsertion économique des victimes.

Pour Ramata Oumar Sall, coordonnatrice des boutiques de droits de l'association des juristes  sénégalais (Ajs), "La boutique de droits", en tant que label de l'Ajs, qui œuvre pour la promotion et la protection des droits des femmes et des enfants, fait un accompagnement juridique (droit de la famille, au travail, au foncier, droit et bail commercial) et judiciaire (rédactions de requête d'introduction d'instance et de conclusion de justice).

Ces boutiques de droit vont non seulement rendre la justice accessible mais gratuite pour soutenir les couches défavorisées, a-t-elle expliquée.

Boubacar Gano, coordonnateur de l'antenne régionale de la Raddho et organisateur de la session de formation, souligne que l'organisation entend recruter une juriste et accompagner les formations et la dissémination des para-juristes dans la région.


Auteur: Paul FAYE Correspondant Seneweb.Com - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Mars, 2018 (08:48 AM) 0 FansN°: 1
Les violences faites au genre....lourd de sens et vous criez quand le pp vous taxe de defendre les lgbt....en tout cas la notion de genre inclut maintenant toutes ces couches et il est imperatif de circonscrire sa definition au senegal....

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com