Journée internationale des droits des femmes : "Elles sont toutes belles"

  • Source: : Seneweb.com | Le 08 mars, 2018 à 14:03:52 | Lu 7262 fois | 83 Commentaires
content_image

Journée internationale des droits des femmes : "Elles sont toutes belles"

"Elles ont captivé l'œil de mon objectif partout où je suis passé au Sénégal" : pour la journée internationale des droits des femmes, Boubacar Badji, l'un des photographes de Seneweb, partage les clichés de ces héroïnes qui opèrent dans tous champs de bataille de la vie.

1 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

2 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

3 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

4 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

5 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

6 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

7 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

8 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

9 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

10 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

11 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

12 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

13 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

14 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

15 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

16 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

17 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

18 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

19 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

20 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

21 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

22 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

23 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

24 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

25 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

26 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

27 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

28 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

29 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

30 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

31 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

32 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

33 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

34 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

35 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

36 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

37 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

38 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

39 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

40 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

41 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

42 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

43 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

44 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

45 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

46 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

47 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

48 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

49 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

50 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

51 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes

52 Journée internationale des droits des femmes : Que des battantes


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (20)


Ozzzzzz En Mars, 2018 (14:21 PM) 0 FansN°: 1
Peeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee. Qui dit mieux
Reply_author En Mars, 2018 (15:54 PM) 0 FansN°: 1
comme témoignage de leur bravoure et de leur élégance, nos valeureuses linguères auraient mérité bien mieux que ces horribles images

ces scènes du quotidien suintent de misère et d'indigence.

que de saleté et de désordre !

il y a pourtant tant de belles choses à montrer au sénégal

pourquoi avoir choisi ces photos qui dépeignent un pays désespérant.
Reply_author En Mars, 2018 (16:24 PM) 0 FansN°: 2
elles sont toutes laides ces salopes de negresses puantes!



cest pourquoi elles sont artificielles se xessalises et portent des perruques puantes!
Reply_author En Mars, 2018 (23:11 PM) 0 FansN°: 1
pourquoi ces insultes ? si tu n’es pas d’accord, dis-le poliment ! où sont nos valeurs traditionnelles de jöm ? ngor, teggin, kërsa, cër, suttura…. ?
seneweb vous écrivez 1 - soyez courtois. n'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - n'envoyez pas de message inutile.
attaques personnelles. vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles svp. ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi. de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires. alors, faites-le
Anonyme En Mars, 2018 (14:32 PM) 0 FansN°: 2
Comme témoignage de leur bravoure et de leur élégance, nos valeureuses linguères auraient mérité bien mieux que ces horribles images

Ces scènes du quotidien suintent de misère et d'indigence.

Que de saleté et de désordre !

Il y a pourtant tant de belles choses à montrer au Sénégal

Pourquoi avoir choisi ces photos qui dépeignent un pays désespérant.

Reply_author En Mars, 2018 (14:44 PM) 0 FansN°: 1
parce que on n'est dans un pays désespérant
Reply_author En Mars, 2018 (15:51 PM) 0 FansN°: 2
vous n'avez pas compris le message desole
Madior  En Mars, 2018 (16:00 PM) 0 FansN°: 3
mon cher la beauté est dans le regard....n'est-elle pas belle cette volonté d'exprimer sa dignité par le travail....n'est -elle pas belle cette volonté de vivre par la sueur de son front....n'est -elle pas belle de voir dans cet environnement désespérant de bonnes dames fouiller et bêcher avec l'espoir et la détermination en bandoulière....moi je ne vois et sens que du beau à travers ces images....diarama femmes du sénégal....que dieu ait pitié de vous de la même façon que vous aviez eu pitié de nous lorsqu'on était bébé. fi amanalilah (que dieu vous protège).
Homme Neutre En Mars, 2018 (15:30 PM) 0 FansN°: 3
vous qui fetez cette journee Avec beaucoup de pompes vous etes tous des hypocrites. combien de violeurs, de pedophiles, de mysogenes sont parmi vous? une personne normale n'a pas besoin de faire cette maudite fete. dans ma tete, je respecte les femmes 365 jours. c'est de l'education, c'est une maniere, de vivre, une phisolophie. attendre aujourd'hui pour cuisiner pour sa femme, c'est du n'importe quoi.

les femmes doivent se reveiller, on les pousse de plus en plus dans le manque de respect et leur accorde des fetes debiles une fois par an comme celle ci ou saint Valentin.
Reply_author En Mars, 2018 (15:36 PM) 0 FansN°: 1
il y a aussi parmi nous de bons peres de famille qui triment à longueur de journée pour nourrir leurs familles!
Analyste En Mars, 2018 (17:29 PM) 0 FansN°: 2
il faut respecter tout le monde hommes femmes enfants
Anonyme En Mars, 2018 (15:35 PM) 0 FansN°: 4
MERVEILLEUX !!!!!!!!!!!!!

Merci SENEWEB!!!!!!!!!!!!!!! :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup:  :thumbsup: 
Xeme En Mars, 2018 (15:49 PM) 0 FansN°: 5
Ma journée de la femme.

Rassouloullah (SAS) dit : « Si Allah accorde à l’un de vous 3 filles et qu’il les nourrit, les habille, les éduque et leur offre des époux, Allah le fera entrer au Paradis pour cela ». Quelqu’un dans l’assistance demanda : «Et si c’est 2 filles ? ». Il reprit : « Si Allah accorde à l’un de vous 2 filles et qu’il les nourrit, les habille, les éduque et leur offre des époux, Allah le fera entrer au Paradis pour cela ». Et l’on demanda encore : « Et si c’est une fille ? ». Il dit : « Si c’est une fille, Allah vous fera entrer au Paradis pour cela ».

Rassouloullah (SAS) a dit : « Le croyant qui a la foi la plus complète est celui qui a le meilleur comportement et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes ».

Rassouloullah (SAS) a dit : « Honores ta mère, car le Paradis se trouve sous la plante de ses pieds ». A noter que pour avoir ce qu’il y a sous la plante de pied, il faut se baisser (respect : on se baisse pour prier, le hindou se baisse pour baiser les pieds, la révérence occidentale fait se baisser…), et il faut que le pied soit volontairement soulevé par son propriétaire.

Pour l’Islam, la femme (fille, épouse, mère) paie en Paradis (« dollar » paradis) les services qu’on lui rend. Et l’on nous demande de libérer cette reine ?

Faisons un tour de ce qui n’est pas dit pour faciliter la corruption.

Un exemple de l’histoire de Soundjata Keïta. Infirme, il ne peut faire pour sa mère ce que tous les jeunes de son âge font pour leur mère : la cueillette de feuille de Baobab (laalo). Les lamentations de sa mère, qu’il entend, lui insufflent une force surnaterelle qui le fait se tenir sur ses pieds pour aller non pas cueillir, mais déraciner le baobab pour l’amener aux pieds de sa mère. Les diplomés incultes diront : « légende ». Mais les légendes codifient la croyance. Et pourquoi cette légende et pas une autre ? Nous le comprendrons.

Un autre exemple dans le cas Adebayor (international togolais). Vedette riche, il heberge sa mère et son frère dans sa maison au Togo. Lors de ses retours à la maison, il impose se règles de vie. Particulièrement qu’il ne devait pas être réveillé quand il dort. C’est ce que ne semble pas respecter la mère et le frère. Il saisit un huissier pour les expulser de chez lui. L’histoire a atteint des proportions telles que des jeunes du Togo s’étaient engagés à l’expulser du pays si jamais il remet les pieds. Adébayor finit par présenter ses excuses et tout rentra dans l’ordre. La mère d’Adébayor m’a plu lorsqu’à une question d’un journaliste qui demandait : « Est-ce que tu avais entendu quand il a dit que personne ne le réveille ?», elle répondit : « Oui, j’ai entendu. Mais, je pensais que pour lui je ne suis pas « personne. » La plus courante erreur de nos gens qui sont devenus des « quelqu’un », c’est d’oublier que quand vous devenez professeur, votre maman devient la maman d’un professeur. Vous devenez ministre, elle devient la maman d’un ministre. Vous devenez président, elle devient la maman d’un président. Même si vous êtes prophète, elle devient la maman d’un prophète. Vous changez de statut, elle change de statut. Vous montez, elle monte avec vous. Elle est une corne sur votre tête. Si vous ne voulez pas qu’elle monte, c’est simple, couchez-vous à terre. Mais, il ne faut pas oublier que couché c’est vous qui êtes à terre, mais elle, elle reste sur votre tête.

Dans notre vécu sénégalais, les émissions telles que « Xam sa mbër » ou « Une journée avec » nous plongent dans l’intimité des stars de luttes ou des vedettes du show biz. Et il n’y a pas une seule émission qui se termine sans le témoignage et les prières de la maman du concerné. Et aujourd’hui même, après les échauffements de nerfs au Club de Paris, l’Observateur nous a sorti : « Youssou Ndour raconté par sa mère ». Rien de mieux pour le reconstumer.

Je peux demander à n’importe quel sénégalais qui est la mère d’Elhadj Omar Tall, la réponse sera, facilement Sokhna Adama Aïssé. Mais, quel est le nom de son père ? Beaucoup iront voir les livres d’histoire. Qui est la mère de Mawdo Malick ? Fawade Wellé. Et comment s’appalait son père ? Beaucoup seront obligés de consulter les livres. Qui était la mère de Cheikh Bamba ? Mame Diara Bousso, pardi. Comment s’appelait son père ? Encore une colle. Qui était la mère de Baye Niass ? Yaye Astou Diankha. Et son père ? On peut coller de la sorte beaucoup de sénégalais. C’est parce que pour chacun d’eux, les talibés ont conté et répété l’histoire de la mère, ils ont composé des chansons et poêmes pour la mère, mais pas pour le père, ou très peu. Pourquoi ?

Quand un lutteur vit son émission Xam sa mbër et qu’il met l’accent sur le témoignage et la prière de sa mère, c’est qu’il veut dire à tous ses potentiels adversaires : « Vous avez vu et entendu ma mère ? Alors, comprenez que je peux faire mordre de la poussière à chacun de vous ». Et il dit à ses fans et aux sénégalais : « Vous avez entendu ma mère ? Alors, si vous me voyez rouler en 4X4, ce ne sera ni parce que j’ai vendu de la drogue, ni parce que j’ai volé. C’est parce que ma mère contente a prié pour moi ». Les talibés aussi ont mis l’accent sur l’histoire des mères des cheikhs pour dire qu’ils méritent bien ce qu’ils sont.

De Soundjata, Adebayor, nos vedettes et nos guides religieux, nous retenons une réalité africaine, sénégalaise, musulmane, chrétienne, que nous vivons dans une société qui croit qu’aucun de nous ne mérite rien, ici sur cette planète terre sans la caution de sa mère. Si vous êtes riches sans la caution de votre mère, c’est que vous avez volé, vous ne le méritez pas. Si vous êtes nommé ministre ou élu président sans sa caution, c’est que vous avez usurpé. Voilà nos réalités. Rien n’existe sans la mère. Et l’on nous demande de libérer cette reine ?

Et en vérité, les africains comme nos cheikhs n’ont rien inventé. Cette vérité a été enseignée par toutes les religions révélées depuis toujours.
Anonyme En Mars, 2018 (21:03 PM) 0 FansN°: 1
qu'allah veille sur toi g aimé ton riche et beau texte.
Anonyme En Mars, 2018 (15:50 PM) 0 FansN°: 6
JE VALIDE.ELLES SONT TOUTES BELLES . EN PLUS D’ÊTRE DES BATTANTES
Xeme En Mars, 2018 (15:51 PM) 0 FansN°: 7
Ma journée de la femme (Suite)

La religion révélée nous est venue de deux sortes de prophètes. Ceux dont, avant qu’Allah ne les élève au grade de prophète, il a commencé par faire disparaître leur mère. Mohamad a eu son grade de prophète le jour de l’Iqra, dans la grotte. Sa mère n’était plus de ce monde (il y a là une dimension de la sagesse divine qu’il faut comprendre). Autrement, on aurait vu le meilleur des hommes s’accroupir aux pieds de sa mère. Et Mohamad se retrouve dans cette situation à identité avec Youssouf et tous les autres dont l’histoire n’a pas fait cas de leurs mères. Ensuite il y a les prophètes dont les mères sont restées en vie, et dans ces cas avant qu’Allah ne les élève au grade de prophète, il y a d’abord élevé leurs mères.

Le prophète Ibrahim (AS) eut deux épouses Sara et Hadjara (Hajar, Agar). Il vécut avec Sara sans enfant jusqu’à l’âge de 90 ans de celle-ci (ou 93). C’est alors que des anges furent envoyés pour annoncer à Sara que Dieu va lui donner un fils et qu’il sera un prophète. Elle en éclata de rire, au vu de son âge. Cependant elle enfanta et on donna à l’enfant le nom de « Éclats de rire » (Is-haak, Isaac). Récapitulons pour dire que : Sara, vivante a vu des anges (ce qui n’est donné à aucun de nous ; quand nous en verrons ce sera fini). Les anges venaient de Dieu comme messagers pour elle. Ils lui ont transmis un message. Ils lui ont promis ce qui a fini par se réaliser. Sara est bien « une » prophète et ceci bien avant la naissance de son fils de prophète, Isaac. A comprendre que pour la cohésion dans l’enseignement de la religion, il n’y a pas meilleur degré de prophétie pour une femme que d’être envoyée à elle-même et dans sa famille. Ainsi elle n’utilisera pas sa voix (qui est awra) pour prêcher des hommes, et elle n’ira pas requérir l’autorisation des hommes pour prêcher leurs femmes. Les mères des prophètes ont reçu des messages de ce qu’elles doivent faire dans leur propre famille. Mais elles n’en sont pas moins prophètes pour avoir reçu un message, pour l’avoir reçu d’anges avec qui elles ont parlé, pour avoir reçu des promesses qu’elles ont vu se réaliser et, nous le verrons, pour avoir fait des miracles.

Ibrahim emmena Hadjara (et son bébé Ismaël), sur ordre divin, pour l’installer dans le désert de la Mecque et l’y abandonna avec un peu de provision. Lorsqu’elle épuisa son eau le bébé commença à manifester des signes de soif. Ce qui lui causa beaucoup de soucis et elle se mit à la recherche de secours. Elle fit ainsi beaucoup de navettes entre le mont Safa et le mont Marwa. Et c’est alors que lui apparut un ange qui la rassura, lui expliqua qu’elle est là où son bébé, Ismaël, avec son père construiront la Kaaba. Puis l’ange frappa de son pied un endroit du sol jusqu’à ce qu’en jaillisse de l’eau. Alors, elle s’y approvisionna et fit une diguette autour. Nous avons là aussi le cas de la mère d’un futur prophète qui, bien en vie, voit un ange messager d’Allah et lui parle, reçoit de lui un message qui lui était destiné, fait un miracle et dont les navettes (Safa et Marwa) deviennent des pratiques obligatoire du hadj. Et tout ceci alors que le futur prophète était encore bébé.

Avant la naissance d’Issa Ibn Maryam (Jésus) sa mère reçut tous les consignes et explications d’un ange messager de Dieu (Gabriel). Elle aussi a vu un ange, a reçu un message, a fait des miracles (faire parler le bébé), a reçu de l’ange des promesses qui ont fini par se réaliser.

La mère de Moïse (Omm Musa) donna naissance à un moment où le Pharaon s’était juré de tuer tout enfant mâle de la famille d’Israël. Et la mère reçut d’un ange tout le plan pour sauver son enfant. Une mère qui jette son bébé dans le fleuve, ne peut être que folle ou dans une dimension différente de celle à partir de laquelle nous jugeons. Elle a, donc, vu un ange et lui a parlé, elle a reçu un message qui lui était destiné, et la promesse de retrouver son enfant s’est réalisé, puisqu’elle sera recrutée comme nurse pour allaiter son fils et être payée pour. Et le fils vécu et grandit sous la protection de celui qui s’était juré de le tuer.

Allah n’a donc élevé aucun prophète, sans au préalable avoir élevé sa mère. Nos guides religieux n’ont donc fait que se conformer à une tradition religieuse depuis Ibrahim.
Verité Crue En Mars, 2018 (16:23 PM) 0 FansN°: 8
elles sont toutes laides ces salopes de negresses puantes!



cest pourquoi elles sont artificielles se xessalises et portent des perruques puantes!
Reply_author En Mars, 2018 (01:53 AM) 0 FansN°: 1
nique ta mère, la vraie salope
@xeme En Mars, 2018 (16:33 PM) 0 FansN°: 9
Wa ki yow la? aaaaaaa Xeme sopèkou nga dé, kone yess!!! J'ai aimé cette contribution, j'en ai bcp appris en tout cas. Vive les femmes!
Anonyme En Mars, 2018 (17:09 PM) 0 FansN°: 10
Vous commencez à nous pomper avec votre égalité femme homme. Il y aura parité lorsque la femme aura la possibilité d'avoir 4 maris.
Anonyme  En Mars, 2018 (17:24 PM) 0 FansN°: 11
LA FEMME EST VIE.....THANKS TO YOU...

Macky Korr Marieme Faye En Mars, 2018 (17:25 PM) 0 FansN°: 12
Femme nue, femme noire

Vétue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté

J'ai grandi à ton ombre ; la douceur de tes mains bandait mes yeux

Et voilà qu'au cœur de l'Eté et de Midi,

Je te découvre, Terre promise, du haut d'un haut col calciné

Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l'éclair d'un aigle



Femme nue, femme obscure

Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche

Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d'Est

Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur

Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée



Femme noire, femme obscure

Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux flancs des princes du Mali

Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.



Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or ronge ta peau qui se moire



A l'ombre de ta chevelure, s'éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.



Femme nue, femme noire

Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l'Eternel

Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.



LSS
Anonyme En Mars, 2018 (17:27 PM) 0 FansN°: 13
Pour qu' il y ait une réelle parité il faut une refonte de notre code de la famille notamment donner la possibilité aux femmes d'avoir jusqu'à 4 maris. Des freins subjectifs font que la femme n'est pas prête de s'épanouir. Faisons le maximum mais arrêtons l'hypocrisie, les rêves.
Macky Korr Premiere Djeeke En Mars, 2018 (17:28 PM) 0 FansN°: 14
Black Woman



Naked woman, black woman Clothed with your colour which is life, with your form which is beauty

In your shadow I have grown up; the gentleness of your hands was laid over my eyes. And now, high up on the sun-baked pass, at the heart of summer, at the heart of noon,

I come upon you, my Promised Land,

And your beauty strikes me to the heart like the flash of an eagle.



Naked woman, dark woman Firm-fleshed ripe fruit, sombre raptures of black wine, mouth making lyrical my mouth

Savannah stretching to clear horizons,

savannah shuddering beneath the East Wind’s eager caresses Carved tom-tom, taut tom-tom, muttering

under the Conqueror’s fingers Your solemn contralto voice is the

spiritual song of the Beloved.



Naked woman, dark woman Oil that no breath ruffles, calm oil on the

athlete’s flanks, on the flanks of the Princes of Mali

Gazelle limbed in Paradise, pearls are stars on the night of your skin



Delights of the mind, the glinting of red gold against your watered skin



Under the shadow of your hair, my care

is lightened by the neighbouring suns of your eyes.



Naked woman, black woman,

I sing your beauty that passes, the form

that I fix in the Eternal, Before jealous fate turn you to ashes to

feed the roots of life.

Maalimaram Ndoye En Mars, 2018 (17:36 PM) 0 FansN°: 15
- F = force, fidèle, féérique

- E = engagée, énergique,

- M = mère, maman, muse, modèle,

- M = meilleure en tout, pour tous et partout.

- E = élégante.

A TOUTES LES FEMMES, JE DIS MERCI POUR TOUT ET BRAVO!!!!!  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
Anonyme En Mars, 2018 (17:41 PM) 0 FansN°: 16
Bandes d'hypocrites. Et pendant ce temps, vous pensez que les hommes sont en train de dormir ? Puff. Dire que l'on se tue pour rendre heureuse une famille ; elle est où la journée de l'homme ? Amateurs de culs que vous êtes... Trou du cul.
Anonyme En Mars, 2018 (17:56 PM) 0 FansN°: 17
Pour info, dans certaines sociétés et cultures est-africaines et asiatiques en particulier en Chine, il existe la polyandrie (1 femme avec plusieurs conjoints) !!! Merci à vous Femmes, nos mères, soeurs et épouses, d'exister ! Les insulteurs oublient qu'ils sont sortis de vos entrailles...
Lumberjones En Mars, 2018 (18:13 PM) 0 FansN°: 18
Elles sont belles, battantes, braves. Elles stabilisent notre société, elles méritent plus qu'un jour officiel. J'espère qu'elles sont conscientes de leur rôle pour gnou gueunneu gorgorlou!!
Anonyme En Mars, 2018 (19:42 PM) 0 FansN°: 19
femmes debout .......... :sunugaal:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
Anonyme En Mars, 2018 (20:17 PM) 0 FansN°: 20
Dans les sociétés pratiquant la polyandrie la polémique sur la parité n'est pas de rigueur.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com